Ca se passe à Tours en août 2008

Le 20 août, j'arrive avec mon fils au centre de loisir de mon quartier et je vois une petite affichette photocopiée collée, et à côté un courrier : Une lettre envoyée par une famille pour soutenir les employés du centre. Les soutenir pourquoi? Après un appel d'offre réglementaire, le contrat avec l'association SAM'IRA n'a pas été reconduit par la mairie. A la fin de la semaine, c'est fini, c'est une autre association qui reprend l'activité... Ah... Les vacances, rien vu venir, je débarque.

Et puis, je parle avec les gens du centre, et, je découvre des hommes et des femmes qui ne savent pas ce que sera leur "demain". Je croise un professeur d'anglais qui cherche, inquiet, à savoir s'il continue ou pas à enseigner ici. Beaucoup de questions, et personne pour leur répondre. Ni à la mairie, ni à l'association qui reprend une partie des activités (le volet "social" est définitivement arrêté, l'accompagnement scolaire dans les quartiers, l'aide aux personnes agées, ...)

Alors, je leur demande si je peux faire une photo de chacun d'eux. Une photo de ces oubliés avec le message qu'ils veulent, glissé sur un bon vieux polaroïd.

Vous trouverez les photos et un bout de texte résumant un peu mieux la situation.

Et faites passer l'info...

 

F. GARATE

 
site mis en ligne le 26 août 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

>